Stratégies axées sur les données pour l'apprentissage inclusif
avec Eric kunnen, directeur associé, Apprentissage en ligne et Technologies émergentes

L'université : piliers d'inclusion et d'équité

Récemment reconnue comme l'une des meilleures universités régionales publiques du Midwest par le U.S. News and World Report, l'Université d'État Grand Valley (GVSU) a mis en place une variété de programmes et d'initiatives favorisant, pour ses près de 25 000 étudiants, une expérience de campus plus inclusive. Les énoncés des valeurs et la vision de l'université soulignent son engagement à fournir un environnement d'apprentissage inclusif pour tous les étudiants. Le département en charge de l'inclusion et de l'équité y coordonne un Conseil consultatif consacré à l'ADA, la Loi relative aux Américains handicapés (Americans with Disabilities Act), et auquel participent des étudiants, des enseignants et des représentants du personnel. Ce conseil est réuni régulièrement tout au long de l'année pour discuter des stratégies destinées à mieux soutenir les membres de la communauté du campus souffrant de handicaps. Chaque année, le campus accueille un « teach-in » ainsi que des cours axés sur les problèmes de discriminations relatives aux origines et appartenances ethniques, aux identifications et orientations sexuelles, aux capacités ou encore aux classes sociales, pour encourager les échanges au sein du campus autour de l'importance de l'inclusion et de l'équité.

Objectifs d'Ally : sensibilisation, capacités et informations

La formation à distance continue de se développer au sein de l'université, avec plus de 5 000 inscriptions dans des cours en ligne et hybrides chaque semestre. De plus, on assiste au sein de la GVSU à une augmentation de l'utilisation de ressources éducatives ouvertes, ainsi qu'à l'adoption des supports pédagogiques numériques par près de 1 800 enseignants. Ces sollicitations, ainsi que la plus grande importance accordée à la conformité avec l'ADA, ont posé des défis uniques aux services dédiés à l'apprentissage en ligne, aux technologies émergentes et aux ressources d'assistance aux personnes atteintes de handicap (DSR, Disability Support Resources), chargés de soutenir les enseignants et les besoins d'apprentissage des étudiants. L'assistance en matière d'accessibilité est avant tout axée sur les 1 600 étudiants, enseignants et membres du personnel de la GVSU s'étant inscrits auprès du service DSR. Cependant, s'assurer que tous les étudiants aient les mêmes chances de succès dans le cadre des expériences d'apprentissage numériques est devenu l'une des principales priorités pour le campus. Le Sénat Académique de la GVSU a établi un groupe de travail dédié à l'accessibilité. Ses missions sont d'étudier les obstacles d'accessibilité que rencontrent les enseignants et les étudiants et de formuler des recommandations pour organiser la prise de décision collaborative sur les questions d'accessibilité, par exemple lors de la rédaction de directives de sous-titrage des médias pour soutenir la politique d'accessibilité Web de l'université.

Les indicateurs Ally servent d'introduction à la compréhension d'un tournant culturel beaucoup plus important, déviant de l'idée de simplement satisfaire une norme requise par la loi pour diriger vers une adaptation plus équitable pour tous. Dans un sens plus général, ils indiquent qu'il y a un travail à accomplir par nous tous au sein de l'université pour créer des chemins d'inclusion. – Hunter Bridwell

Pour résoudre les problèmes d'accessibilité liés aux fichiers de cours, Ally a été adopté avec trois objectifs en tête : 1) sensibiliser davantage les professeurs quant à l'importance de l'accessibilité et de la Conception universelle de l'apprentissage (UDL) pour tous les étudiants ; 2) donner au corps enseignant la capacité de créer du contenu accessible ; et 3) améliorer les évaluations à l'échelle de l'établissement pour s'assurer que le contenu des cours est conforme aux normes d'accessibilité.

Stratégie de mise en œuvre : campagne de communication et assistance ciblées

Après deux mois consacrés à sa mise en œuvre et à la préparation de notre stratégie de déploiement, Ally est disponible pour tous les enseignants et les étudiants depuis le 21 juin 2018. Le déploiement d'Ally durant l'été a permis de commencer par un petit nombre de cours afin de mieux évaluer l'adaptation du corps enseignant et de parfaire l'assistance et les formations. La campagne de communication initiale comprenait des bulletins par e-mail ciblés, des publications sur les réseaux sociaux et le blog, ainsi qu'une campagne de promotion du portail Blackboard Learn. Ally et Panopto (qui permet le sous-titrage de vidéos) ont été intégrés dans le cadre de la nouvelle orientation du corps enseignant pour la première fois au semestre d'automne 2018. Aussi, ces applications sont incluses dans une formation obligatoire pour les enseignants découvrant l'enseignement en ligne.

À l'aide de notre rapport d'établissement, nous avons identifié nos trois problèmes d'accessibilité les plus importants : les en-têtes manquants pour certains documents, les images sans descriptions alternatives et les documents avec des problèmes de contraste. Nous avons créé des fiches techniques et des formations ciblant ces problèmes spécifiques en supplément du feed-back du professeur Ally. Nous avons également distribué un sondage aux professeurs au début de notre déploiement afin de recueillir leurs feed-backs et de mieux comprendre les réactions des enseignants aux indicateurs Ally. Ceci toujours dans l'optique d'amélioration de nos efforts d'assistance et de communication.

Le semestre prochain, l'équipe prévoit d'utiliser les données d'utilisation et la création de rapports Ally pour susciter une compétition amicale entre les départements. Le département qui affichera le plus de progrès recevra une petite bourse d'étude pour récompenser son engagement envers l'apprentissage inclusif.

Évaluation et résultats : démonstration de l'impact avec des données

Les efforts de communication constants autour des formats alternatifs Ally pour les étudiants ont contribué à créer un effet de buzz sur le campus, et, récemment, le journal des étudiants leur a consacré un article à la une intitulé : « Blackboard Ally fournit des ressources pour améliorer l'accessibilité ». Cette sensibilisation accrue aux avantages de l'accessibilité pour tous les apprenants a engendré un accroissement de la participation des enseignants à nos ateliers consacrés à l'accessibilité et à la Conception universelle pour l'apprentissage (UDL).

Les données relatives à l'utilisation d'Ally ont également permis d'alimenter nos campagnes de communication sur le campus. Depuis notre lancement cet été, les professeurs ont consulté les indicateurs Ally 3 100 fois pour plus de 1 200 cours, et 138 professeurs ont apporté des améliorations à plus de 460 fichiers. Avec les informations de cours disponibles dans le rapport d'établissement, nous avons motivé l'implication du corps enseignant qui a amélioré ses fichiers de cours et démontré un engagement envers l'apprentissage en ligne. Et ce n'est pas fini ! L'équipe d'apprentissage en ligne et de technologies émergentes offre une assistance et un encouragement au corps enseignant pour la mise en œuvre de principes UDL dans leurs cours.

À ce jour, les étudiants ont téléchargé plus de 6 800 formats alternatifs dans 1 150 cours, et nous partageons ces données avec les enseignants et les administrateurs pour illustrer l'impact d'Ally sur l'expérience d'apprentissage des étudiants.

Enseignements : une solution évolutive

Faire évoluer et analyser l'impact d'une nouvelle technologie sur un campus comptant près de 25 000 étudiants et un corps enseignant de 1 800 professeurs exige une approche stratégique et créative. Dans le cadre de l'accessibilité du contenu de cours dans Blackboard, les informations détaillées sur les problèmes existants et les progrès en cours peuvent être masquées. Elles tombent alors souvent sous l'adage « loin des yeux, loin du cœur ». Sans informations d'accessibilité, la conception et la mise en œuvre de stratégies efficaces gagnent encore en complexité. Grâce aux informations d'accessibilité et à la création de rapports d'Ally, la GVSU peut utiliser plus efficacement les données, pour alimenter les campagnes d'informations et pour démontrer l'impact qu'auraient de nouvelles adoptions, en créant une boucle de feed-back à la fois pérenne et évolutive. Mettre en avant les résultats tangibles des téléchargements de formats alternatifs et des corrections des professeurs, et intégrer ces résultats dans des messages créatifs diffusés sur les multiples canaux d'un établissement de grande taille, peut aider à créer un élan vers le développement d'un campus plus inclusif pour tous les étudiants.