Le Centre national pour la restructuration et l'inclusion scolaire (NCERI), définit l'inclusivité comme suit.

Fournir à tous les étudiants, y compris ceux souffrant de handicaps importants, des possibilités équitables de recevoir des services éducatifs efficaces, avec les aides supplémentaires nécessaires et les services de soutien, dans des classes adaptées à l'âge, dans leurs écoles de quartier, afin de préparer les étudiants à une vie productive en tant que membres à part entière de la société.

Beaucoup de salles de classe aujourd'hui, à la fois physiques et numériques, sont intégrées. Les élèves ayant des besoins divers sont inclus dans les méthodes d'enseignement général, ils sont physiquement au même endroit, mais ils sont censés remplir exactement le même travail exactement de la même manière.

La construction d'une classe inclusive ne signifie pas que tous les étudiants se retrouvent dans le même espace, font les mêmes choses, de la même manière. Cela consiste à permettre à chacun dans la salle de classe d'atteindre les mêmes objectifs, même si la méthode est différente. Les classes inclusives mettent l'accent sur l'objectif d'apprentissage au lieu de l'activité servant à le mesurer. Elles nécessitent que tous les étudiants atteignent les mêmes objectifs d'apprentissage à l'aide d'évaluations qui sont construites pour cibler les besoins de chaque étudiant.

Exemple : Dans une salle de classe d'écriture intégrée, tous les étudiants sont invités à trouver une photo qui signifie quelque chose pour eux et à en parler à la classe. Quelqu'un avec une déficience visuelle peut demander à quelqu'un d'autre de prendre une photo pour lui et de lui en parler. Avec cette connaissance, cette personne peut terminer l'activité. Dans une salle de classe d'écriture inclusive, on demande aux étudiants de trouver quelque chose qui signifie quelque chose pour lui et d'en parler à la classe. L'étudiant peut faire plus que simplement terminer l'activité, il peut atteindre l'objectif : partager quelque chose de significatif avec la classe.

Comme avec la conception universelle pour l'apprentissage, les classes inclusives profitent à tous les étudiants. Mais les apprenants ayant des besoins divers sont plus engagés et plus sociables dans les classes inclusives. Avec leurs homologues en général, ils tirent davantage profit de l'apprentissage collaboratif et des environnements positifs où chacun a une chance égale de réussir.


Comprendre la diversité des besoins

Construire des classes inclusives commence par la compréhension des divers besoins de vos étudiants.

Une personne souffrant d'une déficience visuelle...

  • Peut avoir du mal à distinguer certaines couleurs.
  • Peut avoir une basse vision et compter sur des appareils d'assistance pour l'aider à voir (lunettes, loupes, etc.)
  • Peut être complètement aveugle et compter sur des lecteurs d'écran pour consommer du contenu numérique.

Une personne souffrant d'une déficience auditive...

  • Peut avoir une audition limitée et compter sur des appareils d'assistance (prothèses auditives, implants, etc.)
  • Peut être complètement sourde et compter sur des alternatives au contenu audio basées sur la langue des signes ou du texte.

Une personne souffrant d’un handicap physique...

  • Peut ne pas avoir la motricité nécessaire pour utiliser la technologie.
  • Peut compter sur les périphériques d’entrée alternatifs pour interagir avec le contenu numérique.

Une personne souffrant d'une déficience cognitive...

  • Peut avoir des difficultés à recevoir et traiter des informations.
  • Peut être facilement distraite et présenter des troubles de la mémoire.
  • Peut compter sur des outils d'assistance pour la lecture et la compréhension.

Construire des classes inclusives

De nombreux enseignants estiment qu'ils manquent de connaissances, de sensibilisation ou de temps pour développer des expériences inclusives dans leur salle de classe. Nous avons créé ce cadre pour vous donner les bases nécessaires à la construction de salles de classe inclusives.

Vous devez prendre en compte trois éléments principaux pour construire une salle de classe véritablement inclusive.

  1. La pédagogie que vous avez développée.
  2. Le contenu que vous créez ou fournissez.
  3. Les outils et la technologie que vous utilisez dans la salle de classe.

Première étape : Pédagogie inclusive

Penser inclusivement à votre pédagogie signifie potentiellement repenser la façon dont l'apprentissage est réalisé et fournir les moyens permettant d'aider les étudiants à réussir. Passez en revue votre programme à la recherche des moyens d'assurer ces bonnes pratiques tout au long de votre cours.

  • Un programme a été mis à disposition dans le cours et est facilement accessible à tous les étudiants.
  • Les objectifs du cours et les résultats d'apprentissage sont clairement définis, que ce soit dans votre programme ou dans les unités de cours proprement dites.
  • Vous avez pris le temps de développer des activités différenciées le cas échéant. Offrir à vos étudiants la possibilité de choisir la meilleure façon de mettre en valeur leurs connaissances et leur compréhension augmente l'engagement et garantit la satisfaction de tous les styles et besoins d'apprentissage sans arrangements complexes.
  • Vous avez créé des opportunités d'apprentissage collaboratif dans toute la classe.
  • Des consignes explicites sont prévues pour toutes les unités, les évaluations et les activités. Il est important que les gens comprennent exactement ce que l'on attend d'eux.
  • Vous avez utilisé les principes de conception universelle pour l'apprentissage tout au long de votre programme.

Étape 2 : Contenu inclusif

Penser inclusivement signifie revoir le contenu et s'assurer qu'il est développé pour une consommation universelle. Cela implique également de choisir de ne pas utiliser le contenu qui ne répond pas aux attentes. Évaluez tout le contenu de votre cours pour les éléments suivants.

Troisième étape : Technologie et outils inclusifs

Penser inclusivement signifie comprendre comment les gens ont besoin d'interagir avec les différents outils que vous utilisez et régler ou arranger si nécessaire. Lorsque vous sélectionnez les outils et la technologie à utiliser dans votre classe, examinez leur influence sur les personnes ayant des besoins divers.

  • Les couleurs dans l'application ont-elles un bon contraste ?
  • Est-ce que la page entière s'agrandit, pas seulement le texte ?
  • Toutes les commandes sont-elles accessibles avec un clavier ?
  • Est-ce que le fait de cliquer sur les étiquettes de formulaire déplace le curseur vers l'élément de droite ?
  • Les notifications sonores et visuelles sont-elles fournies dans plusieurs formats ?
  • Le contenu est-il clair lorsque les feuilles de style sont désactivées dans le navigateur ?
  • Des plug-ins et des téléchargements supplémentaires sont-ils nécessaires ?

Résumé de la classe Inclusive

Construire des classes inclusives semble apporter beaucoup de travail supplémentaire. La valeur ne réside pas dans la réalisation, mais dans la réflexion. Rappelez-vous qu'il n'existe pas une solution universelle. Penser inclusivement consiste à mettre tout en œuvre pour assurer le succès de vos étudiants.

  1. Engagez-vous sur la bonne voie avec votre prochain cours. Il est plus facile de construire des choses inclusivement dès le début plutôt que d'essayer de les corriger plus tard.
  2. Associez-vous, trouvez un collègue avec des objectifs similaires, qui enseigne à une classe similaire. Partagez des ressources et des idées et travaillez ensemble pour remporter quelques petites victoires.
  3. Il n'y a pas de mauvaise réponse. Vous pouvez choisir d'utiliser tout ce que vous voulez, il suffit d'avoir un plan et de savoir comment vous allez vous adapter au cas par cas si quelque chose ne fonctionne pas.

Vous en voulez plus ? Regardez un enregistrement du webinaire sur la construction de classes inclusives (disponible en anglais uniquement). Vous pouvez également télécharger les listes de contrôle de la classe inclusive (disponible en anglais uniquement).