Les clés de source de données sont des étiquettes constituées de chaînes alphanumériques qui permettent de regrouper différents types de données d'une même source de données, afin de les gérer en une seule opération. L'utilisation de clés de source de données permet de séparer vos données afin d'optimiser les ressources système et d'assurer le respect des règles d'affaires.

Les clés de source de données sont créées en fonction des besoins et peuvent être enregistrées pour un usage ultérieur. Il existe une quantité innombrable de façons de les utiliser pour catégoriser les données et les associer à des systèmes spécifiques, de manière à pouvoir les gérer de façon visuelle au sein de Blackboard Learn. Les clés de source de données sont stockées dans la base de données de Blackboard et sont référencées dans les sources de données et les configurations d'intégration.

Les clés de source de données fonctionnent conjointement avec l'intégration SIS pour aider à gérer les données une fois qu'elles ont été téléchargées dans Learn via une intégration SIS configurée pour utiliser une clé de source de données spécifique.


Meilleures pratiques en matière de clés de source de données

Les clés de source de données sont destinées à permettre d'identifier et de gérer les données de manière granulaire. Il est donc important de veiller à ce que les conventions d'attribution de nom reflètent les flux de données de votre établissement et de bien réfléchir à la façon dont vous souhaitez diviser ces données en « tronçons » ou en ensembles, tout en tenant compte du cycle de vie de ces tronçons. Plus vos ensembles globaux de données seront volumineux et plus leur durée de conservation dans Learn sera longue, plus la capacité à pouvoir identifier des portions de ces données sera cruciale.

Il existe de nombreuses façons d'utiliser les clés de source de données pour catégoriser les données, mais voici des conseils d'ordre général pour créer des clés de source de données et les appliquer aux données :

  • Veillez à maintenir une cohérence dans votre convention d'attribution de nom aux clés de source de données afin d'éviter toute confusion lorsque vous aurez besoin de modifier ou de supprimer des données.
  • Évitez de créer plusieurs clés de source de données pour les entrées destinées à rester pendant une durée prolongée (comme les étudiants ou les enseignants). Cela créerait des complications ou des problèmes inutiles.
  • Avant d'archiver ou de supprimer des cours du système à la fin d'un semestre, il est préférable de les désactiver pendant une courte période. Cela laisse un peu de temps pour confirmer que les cours ont bien été archivés et permet d'empêcher des suppressions accidentelles de cours sans qu'ils n'aient été préalablement archivés, si c'était nécessaire.

Lorsque vous affectez des sources de données à des catégories de cours et d'association, les catégories enfant doivent appartenir à la même source de données que la catégorie parent quand l'arborescence des catégories est insérée. Si les catégories enfant n'apparaissent pas dans la même source de données que la catégorie parent, la relation enfant-parent n'est pas conservée.

Conventions d'attribution de nom

Pour garantir une application logique et faciliter le transfert de connaissances, créez un système d'attribution de nom permettant d'identifier facilement les clés de source de données. La convention d'attribution de nom ci-dessous représente un moyen relativement simple de séparer les ensembles de données pour obtenir les deux workflows les plus courants.

Caractères autorisés dans les noms de source de données

Les clés de source de données doivent uniquement comporter des lettres (A à Z), des chiffres (0 à 9), des points et des traits de soulignement (_).

Code de source de données

Un code simple doit être attribué au système source, par exemple SIS pour un système d'informations étudiants, ou SGRH pour un système de gestion des ressources humaines. En associant ce code à un code pour chaque type d'ensemble, on obtient un schéma d'attribution de nom flexible pour prendre en charge les workflows classiques.

Ensembles liés au type

Les ensembles liés à un type comportent un composant qui est dérivé du type de source. Par exemple, si la chaîne « Course » est employée pour désigner « Course » (Cours), celle-ci est incluse pour indiquer le type de l'ensemble de données, par exemple SIS.COURSE.

Ensembles liés à la plage de dates

Les ensembles liés à une plage de dates permettent de regrouper les données qui sont connexes, mais ils ne doivent pas se chevaucher avec les périodes définies dans la base de données. Par exemple, il peut être souhaitable d'introduire les cours de printemps (spring) dans la base de données, tandis que les cours d'automne (fall) sont encore actifs. L'utilisation d'une clé qui distingue les deux ensembles à l'aide de leur plage de dates permettra d'éviter que les opérations d'instantanés sur un ensemble n'interfèrent avec les données de l'autre. Par exemple, SIS.SPRING2000 et SIS.FALL2000.

Ensembles liés à un type et à une plage de dates

Vous pouvez utiliser une identification qui combine le type et la plage de dates. L'exemple le plus courant est l'inscription d'étudiants à un établissement avec une inscription fixe suivant le calendrier scolaire liée à un semestre spécifique, par exemple SIS.COURSE.FALL2000.

Exemple : Une école souhaite traiter des listes d'étudiants et de professeurs, les listes de sections de cours et les inscriptions sur plusieurs semestres. En général, d'un semestre à l'autre, les listes d'étudiants et de professeurs comprennent le même ensemble de données de base. Toutefois, les cours et les inscriptions devront être traités pour chaque semestre séparément. Cela signifie donc que, d'un semestre à l'autre, les étudiants et le personnel seront traités comme un seul ensemble logique (avec adhésion fluide) tandis que les cours et les inscriptions seront traités comme des ensembles logiques distincts qui ne se recoupent pas d'un semestre à l'autre.

Une solution consiste à utiliser des clés liées au type pour les étudiants et les professeurs, et des clés liées au type et à la plage de dates pour les cours et les inscriptions. Une clé de source de données appelée SIS.USERS est créée et utilisée pour identifier l'ensemble d'utilisateurs au fil du temps. Ainsi, tous les étudiants et les professeurs actifs peuvent être traités comme un ensemble unique de données.

Des clés de source de données distinctes sont créées pour les cours, les inscriptions, les professeurs et les étudiants, toutes liées au type et à la plage de dates :

(par exemple : SIS.COURSE.FALL2010)

(par exemple : SIS.COURSE.SPRING2011)

De cette manière, toutes les sources d'utilisateurs peuvent utiliser la clé de source de données SIS.USERS, tandis que les cours et les inscriptions peuvent utiliser les clés SIS.COURSE.*, ce qui permet de faire des recherches et de visualiser des données à l'aide des mêmes ensembles de données décrits.

Autre exemple, différents ensembles peuvent être appliqués à différents utilisateurs :

MEDSIS.USERS

SIS.USERS

ALUMNI.USERS


Gestion des clés de source de données

Créer des clés de source de données à partir de la page Administration des sources de données

  1. Dans le panneau de configuration de l'administrateur, dans la section Building Blocks, sélectionnez Intégration de données.
  2. Sélectionnez Sources de données > Créer une source de données.
  3. Tapez une clé unique et ajoutez éventuellement une description.
  4. Sélectionnez Soumettre.

Gérer les enregistrements

La gestion des clés de source de données et des enregistrements associés s'effectue via la page Administration des sources de données.

Afficher les enregistrements associés

Après avoir créé une clé de source de données, utilisé une intégration pour insérer les données dans Learn et associé une clé de source de données à ces données, accédez à la page de gestion des clés de source de données. Dans le panneau de configuration de l'administrateur, dans la section Building Blocks, sélectionnez Intégration de données.

Sélectionnez Sources de données, puis recherchez la clé de source de données. Une fenêtre contenant la liste des objets Learn et des informations sur leur état (Activé ou Désactivé) s'affiche.

Désactiver les enregistrements

Après avoir utilisé une intégration pour créer des objets dans Learn et les avoir associés à une clé de source de données, vous pouvez choisir de désactiver les objets lorsque l'accès aux objets pris en charge par ces données n'est plus nécessaire. Si vous désactivez un objet, ses données demeurent dans Learn, tandis que l'accès à l'objet est éliminé. Par exemple, une inscription est désactivée, les données relatives à cette inscription (ainsi que les données d'activités connexes) sont conservées dans Learn, mais l'utilisateur auquel ces données sont associées ne peut plus accéder au cours ou à l'association. De la même manière, un utilisateur qui a été désactivé ne peut plus accéder à Learn et un cours désactivé n'est plus accessible aux étudiants ou aux professeurs, bien que dans les deux cas les données soient conservées dans Learn. Si l'utilisateur ou le cours est réactivé, il apparaît à nouveau comme si rien n'avait changé.

Pour désactiver des objets, accédez au panneau de configuration de l'administrateur. Dans la section Building Blocks, sélectionnez Intégration de données > Sources de données. Ouvrez le menu de la clé de source de données que vous souhaitez modifier et sélectionnez Désactiver.

Purger les enregistrements

Après avoir utilisé une intégration pour créer des objets dans Learn et pour les associer à une clé de source de données, vous pouvez choisir de purger les objets une fois que l'accès à ces derniers et aux données associées n'est plus nécessaire. Si vous purgez un objet, ses données sont totalement éliminées de Learn, libérant des ressources pour une utilisation ultérieure.

Pour purger un enregistrement, il faut d'abord le désactiver.

Accédez à la page Gestion des clés de source de données du panneau de configuration de l'administrateur. Dans la section Building Blocks, sélectionnez Intégration de données > Sources de données. Ouvrez le menu de la clé de source de données que vous souhaitez purger et sélectionnez Purger.

Supprimer des clés de source de données

Pour supprimer une clé de source de données, accédez au panneau de configuration de l'administrateur. Dans la section Building Blocks, sélectionnez Intégration de données. Localisez la source de données à supprimer, ouvrez son menu et sélectionnez Supprimer.

Une clé de source de données ne peut être supprimée que si aucun enregistrement n'y est associé. Si des enregistrements y sont associés, il convient de préalablement désactiver et purger ces enregistrements tel que décrit dans cette rubrique.


Existe-t-il des caractères non autorisés pour les noms de clé de source de données ?

Oui. Les clés de source de données doivent uniquement comporter des lettres (A à Z), des chiffres (0 à 9), des points et des traits de soulignement (_).

Les noms de clés de source de données sont-ils sensibles à la casse ?

Non. Les noms de clés de source de données ne sont pas sensibles à la casse.


En savoir plus

Présentation du framework SIS

Installation, configuration et gestion des rubriques d'intégrations pour des types d'intégration spécifiques