Saviez-vous qu'un milliard de personnes dans le monde souffrent d'un handicap physique ou mental ? Ou que 12,9 % des étudiants en Amérique du Nord ont une forme de handicap ? Il est important de s'assurer que vos communications sont comprises par tous vos étudiants et membres de la communauté.

En savoir plus sur l'accessibilité dans l'éducation


Bonnes pratiques pour l'accessibilité dans les communications

Peu importe qu'il s'agisse de courrier électronique ou de publications Facebook, rendre vos messages accessibles est aisé grâce à ces bonnes pratiques d'accessibilité.

  • Écrivez clairement. Faites des phrases courtes. Utilisez des mots ou une combinaison de mots, avec 1 ou 2 syllabes lorsque cela est possible. Utilisez la contraction. Utilisez des outils comme Hemmingway Editor pour mesurer la lisibilité de votre texte.
  • Ne vous limitez pas aux styles ou couleurs de police pour marquer l'importance ! Lorsque vous mettez en évidence un élément visuellement, utilisez aussi une alternative accessible. Mettez un point d'exclamation à la fin de la phrase si elle est importante. Les lecteurs d'écran appliquent l'intonation appropriée aux points d'exclamation et d'interrogation. Cela signifie que l'outil ne lit pas "point d'interrogation", mais donne un ton interrogateur comme s'il lisait une question à haute voix.
  • Incluez le texte alternatif dans vos images. Vous n'êtes pas obligé de dire "Image de", car les outils d'assistance savent déjà que c'est une image. Soyez concis, clair et descriptif. N'utilisez pas le même texte de remplacement pour toutes les images, par exemple "Image illustrant le texte associé". Cela n'ajoute aucun sens et augmente l'encombrement.
  • Ajoutez des sous-titres d'image lorsqu'il n'est pas possible d'ajouter du texte alt. Si vous ne pouvez pas ajouter de texte alt à vos images, assurez-vous que votre texte transmet toutes les informations sans s'appuyer sur l'image.
  • Utilisez des liens parlants. Chaque lien doit décrire ce que l'utilisateur trouvera en cliquant dessus. Évitez d'utiliser des expressions génériques telles que "cliquez ici" ou "voir plus". Les adresses Web ou URL ne sont pas considérées comme informatives et ne doivent pas être utilisées. Au lieu de rendre le texte descriptif.
  • Rendez vos pièces jointes accessibles. Suivez les mêmes bonnes pratiques pour rendre vos pièces jointes accessibles. Pour en savoir plus, consultez la rubrique L'accessibilité chez Blackboard.
  • Incluez des sous-titres ou des transcriptions à vos vidéos. Indiquez un lien vers les transcriptions si votre vidéo n'inclut pas de sous-titrage.
  • Écoutez votre message pour vous assurer qu'il sonne bien. Utilisez les outils de synthèse vocale disponibles sur la plupart des appareils pour écouter votre message avant de l'envoyer.

Accessibilité sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ne sont pas toujours accessibles. La navigation est difficile pour les utilisateurs de lecteurs d'écran, et le contenu n'utilise pas toujours d'en-têtes, de texte alt pour les images ou de sous-titrage vidéo. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas utiliser les réseaux sociaux. C'est là que se trouvent les personnes qui lisent vos publications. Assurez-vous que votre contenu est accessible autant que possible pour atteindre l'ensemble de votre public.

Pour tout votre contenu, suivez les  bonnes pratiques d'accessibilité ainsi que ces conseils lors de l'utilisation de Facebook ou de Twitter.

Facebook

  • Fournissez un texte alt pour toutes les photos et images que vous publiez.
  • Fournissez un lien vers les transcriptions lors de la publication de vidéos.

Twitter

  • Indiquez à votre public le contenu de votre tweet. Si votre tweet contient des photos, des vidéos ou de l'audio, utilisez ces préfixes au début du tweet.
    • Photos : [PIC]
    • Vidéos : [VIDEO]
    • Fichiers audio : [AUDIO]
  • Placez les hashtags et les mentions à la fin de votre tweet.
  • Utilisez la typographie camel case dans les hashtags. Chaque mot de votre hashtag doit commencer par une majuscule. Par exemple, #AccessibilitéBlackboard
  • Évitez d'utiliser du jargon, car il peut être incompréhensible lorsqu'il est lu par un lecteur d'écran.